Souvent les parents pensent que les perturbations du sommeil de leur enfant sont d’origine physiologique et à tort non-comportementale. Ils croient alors qu'une solution médicamenteuse est la bonne (somnifère, sirop). Ce qui semble logique. Or, dans les cas d'insomnies comportementales, les plus fréquentes, l'origine est un problème d'adaptation de l'enfant à son environnement et d'apprentissage de l'endormissement. Dans ces cas-là, les médicaments sont rarement de bon secours.

L’Agence fédérale américaine des produits alimentaires et médicamenteux1 n’a pas approuvé l’usage de médicaments pour traiter l’insomnie de l’enfant. Effectivement, à l’heure actuelle il n’y a pas suffisamment de preuves scientifiques sur leurs efficacités2–4. Les spécialistes de la question recommandent la plus grande prudence et préfèrent les méthodes d’apprentissage cognitif et comportemental2–4.

Références scientifiques :

1. Pelayo R, Dubik M. Pediatric sleep pharmacology. Seminars in pediatric neurology. 2008;15(2):79–90.

2. Stores G. Medication for sleep-wake disorders. Archives of disease in childhood. 2003;88(10):899–903.

3. Gringras P. When to use drugs to help sleep. Archives of disease in childhood. 2008;93(11):976–81.

4. Weiss SK, Garbutt A. Pharmacotherapy in pediatric sleep disorders. Adolescent medicine: state of the art reviews. 2010;21(3):508–21, ix–x.